Rachat de crédit immobilier

Baisser le taux d’intérêt de son prêt immobilier, diminuer le montant de ses échéances ou encore optimiser le coût total de ses encours, le rachat de crédit immobilier est sollicité pour diverses raisons. Voici quelles que principales informations sur cette opération.

Rachat de crédit immobilier : les caractéristiques

Le rachat de crédit immobilier permet de regrouper plusieurs crédits dont au moins un prêt à l’habitat en un seul. A la clé, un nouveau crédit immobilier pour lequel l’emprunteur aura un seul taux, une seule mensualité adaptée au mieux à ses revenus et une durée de remboursement déterminée à l’avance.

Le rachat de crédit immobilier est soumis aux dispositions du code de la consommation qui régisse les prêts immobiliers même si le montant total de l’opération est inférieur à 75 000 euros. Selon la législation en vigueur, dans le regroupement de crédit immobilier, la part des prêts immobiliers doit être égale ou supérieure à 60 % du montant total des prêts à racheter.

Dans le rachat de crédit immobilier, la durée du prêt varie entre 5 ans et 35 ans, l’âge de fin de crédit peut atteindre jusqu’à 99 ans.

Les conditions d’acceptation dépendent d’un établissement de crédit à l’autre, les inscriptions sur les fichés FICP ou FCC de la Banque de France ne sont pas rédhibitoires.

Dans certains cas, le montant du crédit peut atteindre 85 % (voir 90 %) de la valeur des biens immobiliers apportés en gage.

Comment obtenir un rachat de crédit immobilier ?

Logiquement le rachat de crédit immobilier s’adresse aux propriétaires et aux accédants à la propriété souhaitant rembourser autrement leur crédit immobilier en cours.

Les dettes familiales, prêts à la consommation, les découverts bancaires… peuvent être intégrés dans un rachat de crédit immobilier. Un nouveau besoin de financement peut aussi être intégré dans l’opération.

Par ailleurs, pour obtenir un rachat de crédit immobilier, en général, le propriétaire emprunteur n’a pas d’autre choix que de solliciter un autre établissement bancaire que son prêteur initial. Une option longue et coûteuse, mais qui peut valoir le coup.

Concrètement, opter pour un rachat de crédit immobilier revient à souscrire un nouvel emprunt à l’habitat dans une nouvelle banque qui va devoir racheter le prêt initial. Une opération bancaire qui, bien sûr, n’est pas gratuite.

En fait, l’emprunteur rembourse son crédit par anticipation, ce qui implique de payer des frais de dossier, de garanties et des pénalités de remboursement anticipé (3 % du capital restant dû).

Ainsi, pour que l’opération soit rentable, les frais engendrés doivent être inférieurs à l’économie réalisée. Il faut donc bien faire ses calculs en respectant certains principes comme la règle de 0,7 % d’écart entre le taux initial et le taux proposé pour l’opération.

Rachat de crédit immobilier : les avantages et les motivations

Dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier, les avantages dépendent du profil de l’emprunteur, de sa situation financière et personnelle, de sa capacité d’emprunt, de son besoin de financement ainsi que de la nature des prêts concernés par l’opération.

Dans tous les cas, cette opération bancaire permet de n’avoir plus qu’un seul prêt, une seule mensualité adaptée, un budget équilibré, un seul interlocuteur, une gestion de budget simplifiée.

Rachat de crédit immobilier
5 (100%) 2 votes