Emprunt immobilier : l’assurance de crédit plus chère que les intérêts avec les taux bas ?

Les conditions d’emprunt exceptionnelles conduisent parfois les emprunteurs à devoir payer plus avec les primes de couverture du prêt que pour les intérêts sur la durée totale du financement.

Les taux n’ont jamais été aussi bas qu’en octobre 2019

En octobre, les taux d’intérêt des prêts immobiliers ont encore chuté à des seuils records d’après l’Observatoire Crédit Logement. La moyenne était de 1,13% sur toutes les durées, de 0,90% sur 15 ans, de 1,05% sur 20 ans et, pour finir, de 1,32% sur 25 ans. Indéniablement, le coût des prêts immobiliers est drainé avec la baisse des taux d’intérêt, ce qui n’est absolument pas pour déplaire aux Français.

Maintenant, c’est une situation particulièrement singulière et pourtant bien réelle, mais il arrive effectivement que certains propriétaires se retrouvent avec une offre de prêt immobilier où le coût de l’assurance, qui garantit le crédit généralement jusqu’à son remboursement, soit supérieur à l’addition totale des intérêts dus.

Bien entendu, toutes les personnes qui contractent un emprunt ne sont pas concernées, il faut en l’occurrence que le taux de crédit accordé par la banque soit des plus faibles. Ou alors, un taux d’assurance plus coûteux peut survenir pour les emprunteurs jugés à risque après analyse du questionnaire médical. Pour déduire la couverture appropriée, la banque ou l’assureur externe, dans le cas d’une délégation d’assurance par exemple, doit évaluer l’état de santé de tous les emprunteurs du foyer. En l’espèce, un âge plus avancé, une maladie ou un risque d’accident suite à la pratique d’un métier dangereux ou d’une activité extrême notamment réévalue le montant de la prime.

Retour sur comment changer d’assurance de crédit immobilier

C’est pour cela qu’il est conseillé aux emprunteurs de ne pas se focaliser exclusivement sur le taux d’intérêt, mais également de faire entrer le taux d’assurance dans les négociations avec la banque. Et à défaut d’une prime au meilleur prix, la délégation d’assurance donne le droit aux emprunteurs de choisir une couverture chez un assureur concurrent. En pratique, les étapes pour refuser ou résilier l’assurance de prêt de la banque, appelée assurance de groupe, fonctionnent de différentes façons suivant la situation.

D’abord, l’emprunteur peut déléguer son assurance avant même la mise en route du financement. Il doit alors réclamer la Fiche standardisée d’information (FSI) à l’organisme prêteur afin que le contrat de l’assureur externe puisse garantir au minimum les conditions requises pour l’accord du crédit immobilier. De plus, le ménage peut déclencher ce même processus de délégation à la date de son choix durant la première année de remboursement de l’emprunt. Enfin, passé ce délai, le ménage peut demander à changer d’assurance à chaque date anniversaire de la signature de l’offre de prêt après en avoir informé sa banque au moins 2 mois avant l’échéance.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Publié dans Blog fonctionnaire.