Rachat de prêt immobilier : l’assurance est-elle obligatoire ?

Rachat de prêt immobilier : l’assurance est-elle obligatoire ?

L’établissement vers lequel va se tourner un propriétaire pour faire racheter ses crédits va obligatoirement demander une assurance. Cette dernière est indispensable puisqu’elle protège l’établissement et l’emprunteur.

A quoi sert l’assurance pour un rachat de crédit ?

Pour rappel, lors du déblocage des fonds d’un regroupement de crédit, l’emprunteur n’a plus qu’un seul contrat de prêt, une mensualité réduite et un financement unique. L’assurance d’un rachat de crédit immobilier équivaut donc à l’assurance d’un crédit à l’habitat classique et sert exactement à la même chose.

L’assurance que l’emprunteur devra nécessairement souscrire, s’il souhaite bénéficier du financement, va le protéger en cas de difficulté de remboursement et protéger le prêteur. En effet, si un accident de la vie, un décès ou la perte d’un travail entraînent l’impossibilité pour le foyer d’honorer les engagements qu’il a pris dans le contrat initial, alors la compagnie d’assurance va rembourser la banque.

L’emprunteur peut couvrir de nombreux risques, notamment la perte de son emploi et donc de ses revenus constants, le décès, l’invalidité ou l’incapacité de travailler.

Les banque exigent une assurance lors d’un rachat de prêt à l’habitat

Assurer son prêt immobilier n’est pas une obligation légale puisqu’aucun texte de loi ne conditionne l’accord d’un prêt immobilier par la souscription d’une assurance. Toutefois, il est très rare voire impossible de devenir propriétaire par le biais d’un financement bancaire sans garanties.

L’assurance de prêt est essentielle pour une banque puisqu’elle n’est pas en mesure d’accepter un financement si le remboursement de celui-ci sur le long terme n’est pas garanti. Ainsi, il n’est pour le moment pas envisageable pour un établissement bancaire de proposer un rachat de crédit immobilier sans assurance. Celle-ci est donc une condition indispensable pour prétendre à un emprunt, surtout si le montant total est élevé.

En général, le coût de l’assurance emprunteur est fixé selon les réponses inscrites sur le questionnaire de santé, l’âge de l’emprunteur, le montant total du capital restant dû et des tarifs de la compagnie. Il est essentiel et recommandé de comparer l’ensemble des offres d’assurance qu’il existe sur le marché pour trouver la moins chère et la plus adaptée à l’emprunteur.

Dans le cadre d’un foyer qui ne voudrait pas de l’assurance que lui propose la banque, il peut opter pour la délégation d’assurance.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Rachat de prêt immobilier : l’assurance est-elle obligatoire ?
4.8 (96.67%) 12 votes

Publié dans Blog.