Trop de crédits renouvelables à rembourser : quelle solution ?

Des réserves d’argent présentes sur des cartes de fidélité

Contracter des emprunts est relativement facile de nos jours. Les banques ont toutefois pour mission de vérifier avec attention la capacité d’emprunt d’un demandeur avant de débloquer les fonds. Dans les grandes lignes, il suffit que l’emprunteur justifie d’une situation financière suffisamment stable pour obtenir un prêt.

Les démarches sont encore plus simples sur internet et dans les commerces, où les consommateurs peuvent réaliser leurs achats à crédit sur de courtes ou moyennes durées. Les commerçants en ligne proposent souvent des facilités de paiement en plusieurs fois, pendant que les magasins ont dans leur manche des cartes de fidélité contenant une réserve d’argent, soit ni plus ni moins qu’un crédit renouvelable ou crédit revolving. Certains clients vont alors utiliser ces fonds sans en connaître les réelles conséquences.

Des taux de crédit renouvelable parfois supérieurs à 15%

Bien qu’elles soient rapides à débloquer, ces réserves d’argent sont à utiliser avec précaution puisque les taux d’intérêt sont nettement supérieurs aux taux d’un crédit auto ou d’un prêt travaux par exemple. Ils approchent en effet des seuils les plus élevés (taux d’usure) qu’un taux de crédit peut atteindre dans un emprunt bancaire. La raison est la suivante : les taux d’un financement affecté à un projet sont plus bas qu’un prêt avec une utilisation libre des fonds.

Les crédits renouvelables sont donc aussi simples d’utilisation que dangereux puisque des déblocages à outrance peuvent conduire à accumuler des mensualités. Pour un foyer, le risque est alors de réduire le reste à vivre à des niveaux jugés trop faibles. Le reste à vivre est de plus un indicateur important puisqu’il désigne la part des revenus restante, après le paiement des charges récurrentes, utilisée par un foyer pour assurer les dépenses quotidiennes. Les établissements bancaires estiment qu’au-dessus de 33% de taux d’endettement, le foyer s’expose à des difficultés pour gérer correctement le paiement de ses mensualités sans rogner sur son reste à vivre. Ce seuil n’est cependant pas applicable pour les très hauts revenus.

Regrouper ses crédits renouvelables dans un rachat de crédit

L’une des solutions face à trop de crédits conso est de faire une demande de rachat de crédit à la consommation auprès d’un expert en intermédiation bancaire qui va analyser la faisabilité d’un projet. Le rachat de prêts conso est une opération menée par une banque qui va rembourser intégralement le montant des crédits encore dus après qu’une offre de prêt soit acceptée par l’emprunteur. Aucune démarche auprès de ses anciens créanciers ne seront nécessaires de sa part.

Une fois signée, ce nouvel emprunt regroupe l’ensemble des crédits conso, dont les crédits renouvelables, pour que l’emprunteur n’ait à payer qu’une seule mensualité réduite chaque mois avec un taux d’intérêt unitaire. Grâce au rachat de crédit, la baisse des charges mensuelles contribue à dégager du reste à vivre ainsi qu’à amoindrir les difficultés d’un foyer à rembourser ses anciens prêts.

Pour que la banque parvienne à baisser les échéances, la durée du prêt est généralement allongée, ce qui entraîne une hausse du coût global de l’opération. Il est en revanche possible que l’écart entre les taux d’intérêt initiaux des crédits renouvelables et le nouveau taux du rachat de crédit soit suffisamment élevé pour baisser le coût total.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Publié dans Blog fonctionnaire.