Rachat de crédit : quelles conséquences sur l’assurance emprunteur ?

Finance et budget

Lors de la souscription d’un crédit, le prêteur exigera souvent au demandeur une garantie qui se traduira par la constitution d’une assurance emprunteur. Une interrogation récurrente est de savoir ce que deviendra cette dernière en cas de rachat du crédit en question. Passons en revue les différentes situations possibles.

Qu’est-ce qu’une assurance emprunteur ?

Une assurance emprunteur est une assurance de prêt qui a pour vocation de fournir une garantie au prêteur. Elle sera susceptible de couvrir différents événements comme par exemple une invalidité, une maladie ou la perte de son emploi. Par contre, la garantie de base, ou première, sera celle prévue en cas de décès de l’emprunteur.

Dans ce cas précis, le solde de la dette sera pris en charge et réglé par l’assurance. Sur un plan strictement légal, cette assurance n’est absolument pas obligatoire. Néanmoins, elle sera dans la plupart des cas exigée par le prêteur, spécialement lors des crédits immobiliers.

Assurance emprunteur : différente de l’assurance décès ?

Une assurance emprunteur n’est ni plus ni moins qu’une assurance décès spécifique à votre prêt immobilier.

Le rachat de crédit

« Il est devenu relativement courant de cumuler plusieurs crédits de façon simultanée. La conséquence est que les factures se multiplient à la fin du mois et qu’il n’est pas toujours facile d’y faire face. De plus, la non-homogénéité des différents taux compliquent encore davantage l’affaire » explique JC. Brugnot, co-fondateur du site Cieleden.

Le rachat de crédit est souvent une solution efficace pour y pallier. De manière générale, cette action peut être envisagée sur n’importe quel crédit, même s’il est unitaire. L’idée est d’obtenir des conditions plus intéressantes en matière de taux, de durée ou encore sur le montant des mensualités.

Résiliation de l’assurance emprunteur

Lors d’un rachat de crédit, différentes situations peuvent se présenter au niveau de l’assurance emprunteur. Si cette dernière a été directement souscrite auprès du prêteur, par exemple une banque, le cas est trivial : l’assurance emprunteur prend tout simplement fin en même temps que le rachat de crédit. La situation se complique un peu lorsque cette dernière a été contractée auprès d’un autre assureur.

La première option, dans ce cas, est de résilier l’assurance en question et d’en souscrire une nouvelle, plus adaptée et à de meilleures conditions.

La deuxième solution est de renégocier son assurance emprunteur en fonction de l’évolution de sa situation personnelle. Un meilleur salaire pourra par exemple avoir un impact sur le montant des mensualités à régler. L’âge sera également un critère important susceptible d’augmenter la taille de ces dernières.

Dans tous les cas, il faudra que la nouvelle assurance envisagée apporte un niveau de garantie équivalent, au minimum, à l’ancienne. Une dernière option à considérer est l’assurance emprunteur directement proposée par le prêteur. À conditions égales, elle pourra facilement être privilégiée pour des raisons évidentes de simplicité, tant lors de la souscription que lors d’une potentielle nouvelle résiliation dans le futur.

Notre conseil

Si le prix de l’assurance emprunteur convoitée sera bien souvent un des critères principal, il faudra se méfier des offres trop attractives et prendre la peine de bien les disséquer puis de les comparer. Il sera donc important de considérer au final celles qui présentent le meilleur compromis entre la hauteur de la prime, les franchises proposées et les autres points du contrat.

De plus, grâce à la loi Hamon, il est désormais possible de résilier son contrat si l’on est en mesure de prouver que l’on peut en souscrire un nouveau à un tarif plus avantageux. Mais attention, car dans cette situation, le niveau de garantie ne pourra en aucun cas être inférieur. Enfin, la loi Sapin 2 permet dans tous les cas de résilier son assurance emprunteur et ceci chaque année.

À lire aussi : Assurance emprunteur et assurance décès-invalidité : le point à la veille de 2018


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Rachat de crédit : quelles conséquences sur l’assurance emprunteur ?
Laissez-nous votre avis

Publié dans Blog.