Prêt immobilier : comment réaliser des économies ?

argent-calculette

Les taux bas et la nouvelle concurrence sur le secteur de l’assurance emprunteur permettent aux Français qui remboursent leur prêt immobilier de réaliser plusieurs milliers d’euros d’économies.

Renégocier son crédit immobilier

Grâce à un niveau des taux d’intérêt toujours plus bas, les propriétaires peuvent renégocier leur crédit immobilier. Il est également plus facile de faire jouer la concurrence pour profiter d’une assurance emprunteur à moindre prix et aux garanties étendues. Explications.

Les taux restent bas et ne semblent pas vouloir décoller. Conséquence : un autre phénomène prend de l’importance, à savoir les renégociations des crédits immobiliers. D’ailleurs, depuis février 2018, la part des renégociations dans les dossiers de crédit immobilier a passé la barre des 20 %, selon les données de la Banque de France.

Il faut toutefois savoir que rien n’oblige la banque à vous accorder une baisse de taux d’intérêt. La seule motivation du prêteur est de ne pas perdre de clients sur les autres produits d’appel qu’il propose. Le prêt immobilier est un argument permettant aux banques de fidéliser leurs clients et leur vendre des produits d’assurance ou d’autres placements financiers plus lucratifs.

Si vous proposez à votre banque une proposition plus compétitive d’un établissement concurrent il y a de fortes chances pour qu’elle fasse un geste. Dans le cas contraire, il est toujours possible de mettre en place un rachat de crédits qui consiste à regrouper un ou plusieurs crédits existants en un seul et unique crédit.

Changer d’assurance emprunteur

Bien que légalement elle ne soit pas obligatoire, l’assurance de prêt immobilier est exigée par la quasi-totalité des banques pour l’octroi de crédit. Elle permet au prêteur d’être protégé en cas d’impossibilité de remboursement de la part du souscripteur suite à un décès, une maladie ou encore une perte d’emploi.

L’assurance emprunteur représente une part importante du coût total du crédit, environ 20 %. L’amendement Bourquin adopté en janvier 2018 permet aux emprunteurs de réaliser des économies significatives. En effet, ces derniers ont désormais la possibilité de changer d’assurance à chaque date anniversaire du contrat.

Pour ne pas subir de refus de la part de la banque, l’emprunteur doit s’assurer que le nouveau contrat choisi comporte des garanties au moins équivalentes au précédent. Le prêteur dispose ensuite d’un délai de 10 jours pour notifier son refus, sans quoi le contrat sera considéré comme accepté.

Qu’il s’agisse d’une renégociation de prêt immobilier ou d’un changement d’assurance emprunteur, il est important de faire jouer la concurrence pour faire de nombreuses économies.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Prêt immobilier : comment réaliser des économies ?
Laissez-nous votre avis

Publié dans Blog fonctionnaire.