Les taux bas, toujours d’actualité en cette rentrée

Les taux bas, toujours d’actualité en cette rentrée

Acheter un bien immobilier avec un taux bas est toujours possible en cette rentrée 2018. La concurrence interbancaire profite aux particuliers.

1,43 % de taux moyen en juillet 2018

La rentrée est bien souvent une période de tension. Entre les retours en classe, les inscriptions aux activités extra-scolaires et autres achats de dernière minute, les parents sont sous « pression ». De même pour les ménages sans enfants pour qui la rentrée est significative d’un retour à un rythme soutenu.

Pourtant, en cette rentrée 2018, une catégorie de Français peut avoir le sourire : les emprunteurs. En effet, durant l’été, le soleil a brillé sur les crédits immobiliers pour le plus grand plaisir des investisseurs. Au mois de juillet dernier, la moyenne des taux s’est même offert le luxe de reculer par rapport au mois précédent. Ainsi, l’Observatoire Crédit Logement calcule une moyenne de 1,43 % pour toutes les durées d’emprunt confondues contre 1,44% en juin.

Ces taux particulièrement attractifs sont accessibles à condition de présenter un bon dossier. En effet, les banques sont prêtes à faire des efforts pour les meilleurs profils emprunteur. Ainsi avec un bon apport, des garanties solides telles que celles présentées par un couple de fonctionnaires, les taux envisageables peuvent être particulièrement intéressants. Pour trouver le financement adéquat, il n’est pas inutile de faire une simulation de prêt immobilier. Au contraire, cela permet de prendre la température du marché.

Pourquoi les banques sont-elles si conciliantes ?

Pour se refinancer, les banques empruntent elle aussi auprès des banques centrales. Récemment, elles ont même pu emprunter à des taux négatifs. En conséquence, les établissements bancaires sont en mesure de se livrer une véritable guerre commerciale. Cette concurrence profite aux particuliers, surtout si leur profil est solide.

En effet, en délivrant un crédit immobilier attractif à un couple de trentenaire, la banque espère qu’une fois le prêt remboursé, le ménage souscrira d’autres produits financiers toujours dans le même établissement. Le prêt à l’habitat est donc devenu un véritable produit d’appel.

Les taux bas vont-ils se maintenir ?

L’embellie qui plane sur le prêt à l’habitat est profitable aux emprunteurs mais va-t-elle s’inscrire dans la durée ? Depuis la spectaculaire chute des taux qui s’est amorcée en 2016, la moyenne des taux d’intérêts s’est maintenue à un faible niveau. La légère remontée observée en 2017 s’est atténuée depuis le début de l’année.

En cette période de rentrée, les banques réfléchissent à de nouvelles stratégies et pensent déjà à l’année prochaine. Il faut donc s’attendre à un maintien des taux bas au moins jusqu’à la fin de l’année, ne serait-ce que pour atteindre les objectifs commerciaux. De plus, la Banque centrale européenne (BCE) ne semble pas entamer un relèvement de ses taux directeurs. Il est donc toujours temps de concrétiser un achat immobilier.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Les taux bas, toujours d’actualité en cette rentrée
Laissez-nous votre avis

Publié dans Blog fonctionnaire.