Vigilance vis-à-vis des investissements dans les locations étudiantes

Alors que le parc installé de logements destinés uniquement aux étudiants s’avère encore trop faible par rapport à la demande, les désireux d’investir dans ce type de biens sont forcément en nombre. Mais il convient d’être vigilant avant de financer un tel projet, pas nécessairement des plus rentables.

Une demande soutenue

L’heure de la rentrée est prête à sonner. A quelques jours de la rentrée universitaire, voire quelques semaines suivant les filières, les déménagements vers les logements et les résidences étudiantes se terminent. Mais les recherches ont pu se révéler pénibles pour certains de nos jeunes. En effet, il existe une pénurie évidente du nombre de places dans les résidences étudiantes. La demande étant supérieure à l’offre, les multiples projets de construction sont nombreux. Dès lors, les promoteurs n’hésitent pas à mettre en avant ces offres pour inciter les investisseurs à positionner leurs deniers sur un marché à fort potentiel.

Une rentabilité pas nécessairement élevée

Mais garde aux mauvaises surprises. Si l’investissement permet d’acquérir un bien meublé qui bénéficie d’une fiscalité attirante (amortissement des travaux par exemple), le retour financier n’est pas si élevé qu’espéré. En effet, il est extrêmement difficile de tirer une plus-value confortable avec un tel placement. Les explications sont relativement simples. Avec des loyers qui se veulent accessibles pour correspondre aux budgets d’une grande majorité des étudiants, l’investissement n’est pas suffisamment amorti. Pire, la balance peut être négative en faisant les comptes en fin d’année, en comprenant les impôts tels que la taxe foncière.

Une fois la finalisation du crédit, le rendement peut donc s’avérer peut lucratif et tourner autour de 2 à 3%. Un retour sur investissement peu conséquent par rapport au risque qu’il représente et à la durée d’engagement vis-à-vis de l’emprunt. Or, ce rendement peut très bien être obtenu avec des placements moins contraignants comme des assurances-vie sur des fonds dynamiques.

Les investissements dans les résidences étudiantes peuvent ne pas être la mine d’or escomptée et vendue par les promoteurs. Même si la demande est suffisamment élevée pour garantir plus ou moins une occupation constante, son caractère spécialisé en direction des étudiants peut être contraignant malgré tout. La nécessité de proposer un loyer en fonction du budget moyen des étudiants étant une obligation.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Vigilance vis-à-vis des investissements dans les locations étudiantes
Laissez-nous votre avis

Publié dans Blog fonctionnaire.