Les Français se plaisent à faire des travaux, mais comment les financer ?

Les Français se plaisent à faire des travaux, mais comment les financer ?

Avec le retour des beaux jours, la période est de nouveau propice aux travaux. Crédit personnel et regroupement de crédit peuvent aider à les financer.

Un chiffre d’affaires qui grimpe pour le secteur du bricolage

Les Français ont un goût prononcé pour le bricolage. Au point qu’ils n’hésitent plus à retrousser leurs manches pour réaliser eux-mêmes des travaux sans passer par un professionnel. S’ils étaient habitués à se concentrer sur des tâches plus modestes auparavant, la Fédération des magasins de bricolage (FMB) révèle dans son bilan de 2018 qu’ils parviennent à se montrer effectivement plus autonomes sur les gros ouvrages. Les ventes de machines et de gros outillages affichent par conséquent une progression sur un an avec +3%, les performances des matériaux en bois tels que les panneaux ou les planches ont également bondi de 3% tout comme ceux destinés à la charpente (+3%) ou des menuiseries intérieures (5%) et extérieures (+7%).

Pour expliquer une telle croissance des dépenses de travaux, il faut rappeler que le territoire français compte 59% de foyers qui sont propriétaires de leur logement. Cette tranche de la population est bien plus sujette à effectuer des investissements liés au bricolage et à la réalisation de rénovation au sein de leur habitat. Et la tendance est au beau fixe dans l’immobilier ancien car, avec un nombre de transactions proche du million, le marché s’est clôturé en 2018 par une performance notable. Les Français ont donc un intérêt prononcé  pour acheter un bien qui leur appartient et pour procéder par la suite à des améliorations.

Financer des travaux dans un regroupement de crédit

En découle un business du bricolage qui se porte bien avec un chiffre d’affaires global de 26 milliards d’euros et une hausse de 0,4% sur un an. Mais comment la population parvient-elle à financer ces dépenses, souvent onéreuses et pouvant se chiffrer à plusieurs dizaines de milliers d’euros ? Il est évident que les solutions de financement sont généralement requises pour concrétiser ces projets. Les banques sont une source avéré » pour aider à investir dans ce domaine via le crédit travaux. Assimilé à un prêt à la consommation, le montant empruntable se plafonne à 75 000 euros. Il existe également des prêts aux conditions plus accommodantes, toutefois ils réclament de remplir certains critères pour en devenir éligibles. L’éco-PTZ est par exemple accordé pour des rénovations qui se destinent à l’amélioration de la performance énergétique du bien. Impossible d’obtenir ce genre de prêt au taux d’intérêt à zéro pour financer de la décoration ou l’installation d’une nouvelle cuisine.

Les propriétaires qui souhaitent faire des travaux peuvent se tourner vers un expert en regroupement de crédit. Mais comment fonctionne cette opération ? En l’espèce, le processus est simple. Alors que la totalité des prêts d’un foyer sont regroupés au sein d’une mensualité unique, l’emprunteur peut également faire la demande d’un nouveau crédit pour financer ses travaux. Le regroupement des crédits absorbera aussi cette nouvelle enveloppe qui contribuera à l’aboutissement des ouvrages à réaliser. Pour les foyers au taux d’endettement trop élevé pour un prêt travaux, l’opération permet enfin de réviser le montant des mensualités de crédit en les diminuant jusqu’à 60%. Une éventualité qui allongera la durée de remboursement mais qui dégagera néanmoins une nouvelle capacité d’emprunt.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Laissez-nous votre avis

Publié dans Blog fonctionnaire.