Rééquilibrez votre budget avec
notre offre de rachat de crédit fonctionnaire

Jusqu'à - 60 % vos mensualités*

Sommaire

Accession à la propriété : PTZ et PAS incontournable

rue_maison

D’après une récente étude sur l’accession sociale à la propriété, 70% des opérations immobilières en France ont été effectuées pour l’accession à la propriété en 2016. Parmi ces financements, les prêts aidés comme le PTZ et le PAS ont fortement contribué à ce résultat. Toutefois, la conjoncture et la baisse des taux d’intérêt des crédits immobiliers jouent un rôle important également.

Deux éléments majeurs : la conjoncture et les prêts aidés

Sur 1 125 000 opérations de crédit immobilier durant l’année 2016, un peu près de 800 000 concernaient l’accession à la propriété. Pour les primo-accédant, 560 000 ménages ont pu acquérir une propriété pour la 1ère fois, soit une hausse importante vis-à-vis des autres années.

Toutefois, ces hausses significatives sont principalement causées par deux facteurs : la baisse des taux et les prêts aidés. En effet, la baisse des taux a été consécutive depuis plusieurs années et continue de diminuer en fin d’année 2017 pour atteindre en moyenne 1,55%.

Ce phénomène est d’autant plus accentué du fait que de nombreux emprunteurs ont eu recours à des prêts conventionnés de l’Etat comme le PTZ (Prêt à taux zéro) ou PAS (Prêt Accession Sociale).

Les aides pour acquérir une propriété de plus en plus utilisées

Si l’accession à la propriété a connu un véritable essor, ce n’est pas seulement dû à un marché immobilier favorable et des taux particulièrement bas.

En effet, les aides pour accéder à la propriété ont également connu une hausse importante, ce qui a permis à de nombreux ménages de financer une partie de leurs biens sans frais supplémentaires.

Ainsi, le PTZ a connu en 2016 une hausse de 98% de son utilisation avec 115 000 opérations pour atteindre 7,4 milliards, soit 239% de plus par rapport à 2015. Quant aux PAS, 73 000 opérations ont pu être effectué et représente 13% des opérations pour la primo accession pour atteindre un financement de 10,3 milliards d’euros, soit 2,9 milliards de plus que son homologue PTZ.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit