Tout ce qui change en février 2019

Tout ce qui change en février 2019

L’entrée dans le nouveau mois s’accompagne de changements qui peuvent impacter les ménages dans leur vie quotidienne.

La nouvelle prime d’activité entre en jeu

Des mesures entrent en vigueur à compter de ce mois de février dont la très attendue mise en application de la prime d’activité à la formule remodelée. Cette prime alloue un montant mensuel aux travailleurs et est surtout destinée à ajouter un supplément de revenus pour les foyers disposant de ressources relativement modestes. Une mesure phare dans le programme voué à distribuer du pouvoir d’achat pour les personnes en situation de précarité.

Le gouvernement avait par ailleurs annoncé une revalorisation de la prime ainsi qu’un bien plus large panel de bénéficiaires avec pas moins de 5 millions de foyers éligibles. Le montant moyen attribué aux ménages devrait être de l’ordre de 160 euros par mois et le premier versement doit intervenir aux alentours du 5 février. De plus, il est obligatoire de se rapprocher de la Caisse des Allocations Familiales pour la percevoir. Pour ce faire, l’organisme met à disposition un formulaire de demande en ligne, mais il est tout à fait possible de se rendre directement dans les établissements.

Des baisses et des hausses de prix dans le quotidien

En outre, le prix de l’énergie continue de se réduire puisque les tarifs réglementaires du gaz baissent une nouvelle fois ce mois-ci de 0,73%. Celle-ci intervient après la diminution en janvier de 1,9%. Une bonne nouvelle pour le budget des ménages et pour leur consommation en énergie. D’autant plus que cette dynamique devrait se poursuivre jusqu’en juin 2019 d’après une intervention du ministère de la Transition écologique.

Le pouvoir d’achat des ménages va cependant être bien plus sollicité pour l’achat de biens de consommation de la vie courante. En effet, un nombre conséquent de produits alimentaires augmentent de prix ce mois-ci. La propension de revalorisation dans les supermarchés est estimée à 500 produits sur 13 000 et à 800 sur 20 000 au sein des hypermarchés selon le ministère de l’Agriculture. Cette décision doit contribuer à rémunérer plus justement les producteurs agricoles et à combattre les ventes à perte.

Enfin, les professionnels en charge des autoroutes ont annoncé une hausse des prix des péages. Évaluée à environ 1,8%, elle devrait toucher essentiellement les usagers occasionnels. Ceux ayant pour habitudes d’effectuer des trajets quotidiens peuvent bénéficier d’une réduction de 30% des dépenses aux péages. Pour pouvoir en profiter de cette remise, un chauffeur doit effectuer au minimum dix allers-retours par mois.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Laissez-nous votre avis

Publié dans Blog fonctionnaire.