Tous les changements au 1er novembre

Tous les changements au 1er novembre

Une transition entre les mois de l’année implique bien souvent la mise en application de nouvelles directives. Prix du gaz, hausse des revenus, retour sur les points clés qui impactent le quotidien des ménages Français depuis ce 1er novembre 2018.

Augmentation de certains revenus

Depuis le mois dernier, le gouvernement entame une campagne qui vise à revaloriser certains minima sociaux. Ce mois-ci, c’est au tour de l’allocation adulte handicapé (AAH) de connaître une augmentation. Elle est destinée aux individus dont le taux d’incapacité est d’au moins 80% ou compris entre 50 et 79% et qu’il rend complexe l’accès à l’emploi. Promesse de campagne du président, l’AAH s’établit dorénavant à 860 euros par mois alors qu’elle était de 819 euros auparavant. Les bénéficiaires vont par conséquent gagner 41 euros supplémentaires par mois. Cette hausse devrait s’accompagner d’une nouvelle dès l’année prochaine. L’objectif final est de faire croître l’allocation pour atteindre le palier des 900 euros.

De plus, les revenus des salariés du secteur privé augmentent suite à la suppression définitive des cotisations maladie et chômage. Celle-ci fut progressive puisque l’exécutif avait déjà amorcé une réduction de la cotisation en janvier dernier, passant de 2,2 points à 0,95 point. L’effet devrait être bien plus prononcé cependant, puisque le mécanisme de janvier a été actionné en parallèle avec une augmentation de 1,7 point de la CSG.

De ce fait, un salarié gagnant le smic doit percevoir 21,9 euros en plus chaque mois. Un cadre à 3 000 euros mensuels bénéficie quant à lui d’un surplus de 43,8 euros environ. Seules les personnes rémunérées au-dessus de 35 000 euros par mois devraient perdre en pouvoir d’achat, avec une baisse probable de 100 euros par an.

Hausse des tarifs réglementés du gaz

Les nuages gris persistent à l’horizon des ménages utilisant du gaz de ville dans leur logement. L’énergie devrait augmenter en moyenne de 5,7% à partir de novembre. Une énième majoration qui intervient après une hausse de 3% au mois d’octobre. Le prix du gaz destiné à la cuisson va croître de 1,9% tandis que les particuliers qui se chauffent au gaz vont voir leur facture grossir de 6%. Un coup dur pour le pouvoir d’achat des usagers qui doivent intégrer dans leur budget une augmentation totale de 16% depuis le début de l’année 2018.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Tous les changements au 1er novembre
5 (100%) 1 vote

Publié dans Blog fonctionnaire.