Réforme des retraites : quelles prévisions pour les fonctionnaires ?

Réforme des retraites : quelles prévisions pour les fonctionnaires ?

Attendue pour 2025, la grande réforme des retraites va changer radicalement les règles entourant le système actuel. Avec la création d’une caisse universelle et d’un principe par points, des questions demeurent quant aux pensions à venir. Et ce sont les fonctionnaires qui sont dans l’incertitude totale, puisque aucune donnée précise n’a été amenée sur les conséquences du changement de méthode de calcul des pensions.

Un mode de calcul unique pour les tous les salariés

La réforme des retraites risque d’avoir l’effet d’une bombe en ce qui concerne les fonctionnaires. Elle étend faire bénéficier les salariés originaires du privé mais aussi du secteur public d’un régime des retraites identique. Cette initiative passe par la création d’un régime universel dont va jouir progressivement l’ensemble des salariés à partir de 2025. La mise en application doit se faire progressivement dans le temps.

Mais cette mesure implique l’instauration d’une nouvelle méthode de calcul des retraites dont vont bénéficier les fonctionnaires lors de la fin de leurs activités. La réforme indique qu’ils se verront appliquer le même dispositif dont dépendent les travailleurs du privé. Cela signifie qu’ils devraient obtenir d’une retraite amoindrie.

Actuellement, la retraite est calculée en tenant compte des salaires perçus sur les 6 derniers mois. Étant donné que la rémunération est, dans la plupart des cas, supérieure en avançant dans la temporalité en fin de carrière, cette méthode alloue une retraite mieux payée par rapport au secteur privé. En effet, les retraites des salariés du privé prennent quant à elles en considération les 25 meilleures années de revenus lors de la carrière professionnelle.

Une réforme qui tend à harmoniser la complexité du système présent

La mise en application d’un calcul qui diffère pour les fonctionnaires à une explication. Cette règle a été adoptée en 1948 dans le but de valoriser les métiers de la fonction publique. Les salaires étant moins attractifs que ceux du secteur privé, l’exécutif souhaitait instaurer une méthode compensatoire. Cette mesure garantissait une retraite plus généreuse au détriment d’une rémunération moins séduisante durant la période d’activité.

D’après les statiques fournies par le Conseil d’orientation des retraites (COR), les cadres du secteur privé bénéficiaient d’un revenu net moyen de 4 109€ en 2013 alors que les cadres de la fonction publique d’État touchaient en moyenne 3 054€. Mais une fois le départ à la retraite, ces fonctions empochent une pension avec un montant plus élevé de 500€ en moyenne que celles perçues par les cadres du privé. Reste que le basculement vers un calcul harmonisé risque fort de réduire les pensions des agents du secteur public.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Réforme des retraites : quelles prévisions pour les fonctionnaires ?
1 (20%) 1 vote

Publié dans Blog fonctionnaire.