Obtenir un crédit immobilier sans apport, est-ce possible ?

assurance emprunteur

Les banques n’ont pas totalement fermé la porte aux particuliers ne disposant pas d’apport personnel. En présentant un dossier solide et en faisant jouer la concurrence, un emprunteur peut obtenir un crédit immobilier sans apport.

Défendre les bons arguments pour convaincre la banque

L’emprunteur qui achète pour la première fois devra expliquer au banquier pourquoi il n’a pas d’apport personnel. Les jeunes qui viennent d’entrer dans la vie active peuvent démontrer qu’ils n’ont pas eu le temps d’épargner.

Si leur situation professionnelle est stable et que leur rémunération peut être amenée à évoluer, ils n’auront aucune difficulté à décrocher un prêt à 100 % voire même à 110 %. Les primo-accédants sont des clients privilégiés par les banques car en leur accordant un prêt, elles les fidélisent pendant de nombreuses années.

L’absence d’apport personnel peut aussi être justifiée par un divorce ou une maladie. En effet, dans ce cas, la banque n’en tiendra pas rigueur car la situation professionnelle compte avant tout. Les emprunteurs détenant des placements financiers marquent des points. Leur assurance-vie et livrets montrent qu’ils sont capables d’épargner ce qui rassure le prêteur.

Bien préparer son dossier pour décrocher un crédit immobilier sans apport

Comme pour toute demande de crédit, la banque examinera attentivement le dossier de l’emprunteur afin de s’assurer qu’un financement à 110 % est envisageable. En consultant son banquier avec un dossier déjà monté, l’emprunteur montre son sérieux et son implication dans le projet.

Ainsi, il est important de fournir toutes les pièces justificatives nécessaires (avis d’imposition, bulletins de salaire, relevés de compte notamment). Ensuite, il est vivement conseillé de répondre sincèrement aux questions posées par le banquier.

Si vous empruntez en couple, l’un de vous deux devra être titulaire d’un contrat de travail à durée indéterminée (CDI). Dans le cas contraire, il faudra montrer à la banque que vos comptes bancaires sont bien tenus et vos ressources stables.

Il est surtout recommandé de ne pas se présenter avec des comptes à découvert. En effet, en cas de découvert sur courte période, il est préférable de reporter le projet de quelques mois le temps que la situation se régularise.

Finalement, le plus important est de partir sur une base solide pour négocier plus efficacement avec les établissements bancaires. Un projet d’achat immobilier se prépare plusieurs mois à l’avance et doit être mûrement réfléchi.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Obtenir un crédit immobilier sans apport, est-ce possible ?
Laissez-nous votre avis

Publié dans Blog fonctionnaire.