Les professionnels de l’immobilier sont optimistes pour 2017

Les professionnels de l’immobilier sont optimistes pour 2017

Le dynamisme du marché de la pierre est resté intact suite au relèvement modéré des taux d’intérêt en France. Selon les professionnels, il est encore temps d’acheter son premier bien immobilier ou d’investir dans un but locatif.

La confiance règne entre les acquéreurs et l’immobilier

Les bonnes nouvelles ne se succèdent pas et pourtant, les acheteurs sont toujours aussi nombreux à vouloir investir dans la pierre. La hausse des barèmes bancaires et l’augmentation du prix de l’immobilier dans plusieurs grandes agglomérations n’ont pas eu d’effet notoire sur le moral des foyers français.

Les professionnels du marché sont d’ailleurs optimistes pour les mois à venir compte tenu du nombre de transactions effectuées. Selon leurs estimations, le dynamisme devrait s’accroître fin avril ou se stabiliser en raison des dispositifs mis en place par l’Etat français, notamment le PTZ (Prêt à Taux Zéro) et la loi Pinel.

A noter que les conditions restent favorables à l’acquisition d’un bien en France, comme à l’étranger puisque le coût global des financements à l’habitat est avantageux et reste compétitif pour le moment. Ces modalités d’accès sont possibles grâce aux objectifs commerciaux exceptionnellement élevés des établissements de crédit et à la concurrence accrue entre les banques.

Les emprunteurs misent sur des placements rentables à long terme

Depuis le début de l’année 2016, une tendance émerge : celle qui consiste à se construire un patrimoine locatif par le biais d’un financement bancaire. De nombreux propriétaires veulent concrétiser un nouveau projet en achetant un deuxième bien afin de le mettre en location et de percevoir un revenu supplémentaire.

Cette somme sert en général de complément de salaire aux acquéreurs mais aussi d’épargne par anticipation de la retraite. Pour réaliser leurs projets, ils sont nombreux à profiter de la loi Pinel 2017 qui permet de déduire fiscalement une partie du prix total du bien immobilier s’il est mis en location.

Pour cela, les ménages se tournent vers une banque traditionnelle ou vers un intermédiaire en opérations de banque afin de comparer différentes offres et souscrire le contrat de prêt qui s’adapte le plus aux finances de l’emprunteur.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Les professionnels de l’immobilier sont optimistes pour 2017
5 (100%) 2 votes

Publié dans Blog.
Articles similaires

Partager la publication « Rachat de prêt immobilier : l’assurance est-elle obligatoire ? » FacebookGoogle+Twitter L’établissement vers lequel va se tourner un propriétaire pour faire racheter ses crédits va obligatoirement demander une assurance. Cette dernière est indispensable puisqu’elle protège l’établissement et l’emprunteur. A quoi sert l’assurance pour un rachat de crédit ? Pour rappel, lors du déblocage des […]

Partager la publication « Financer son mariage avec un prêt conso ou un rachat de crédit ? » FacebookGoogle+Twitter De plus en plus de couples se tournent vers leur banque pour financer leur projet de mariage. En 2017, ils sont 49 % à envisager la souscription d’un crédit à la consommation pour leurs noces. Un crédit à […]

Partager la publication « La production du prêt à la consommation baisse en février » FacebookGoogle+Twitter L’association française des sociétés financières a publié son rapport mensuel concernant la distribution des crédits à la consommation dans l’Hexagone. Après une nette progression de la production de ces prêts depuis quelques mois, la demande commence à baisser. Diminution des crédits […]