Infographie : Quels sont les délais d’acquisition d’un bien ancien ?

Devenir propriétaire en ciblant un logement ancien peut prendre un certain temps. Le projet nécessite de passer par des étapes obligatoires dont la temporalité peut varier en fonction de multiples critères. Voici une estimation de la durée, du début jusqu’à la concrétisation de l’achat.

La réflexion avant d’entamer les démarches

Dans un premier temps, un achat d’un bien immobilier nécessite forcément une phase de planification. Elle a pour objectif d’organiser les démarches futures en fonction d’un budget que l’on va définir et de la zone de recherche. Aussi, il est important de lister ses attentes vis-à-vis du bien recherché en matière de mètre carré par exemple et de d’autres spécificités. Évidemment, le mieux est d’avoir une cohérence entre l’enveloppe budgétaire et ses critères d’achat. En effet, il faut avoir des besoins raisonnables en fonction de l’investissement au risque d’être déçu lors des visites et de ne jamais trouver le bien escompté.

La phase des recherches

Une fois que la stratégie préparatoire est en place, la prospection du bien peut enfin débuter. Elle doit être méthodique et parfaitement planifiée par rapport à l’emploi du temps. Une mauvaise organisation peut rendre les recherches pénibles. Pour les faciliter, il est concevable de faire appel à une agence immobilière. Mais en étant à l’aise avec les nouvelles technologiques, il est possible d’effectuer cette phase en autonomie via différents sites sur internet. Selon ses conditions, la localisation de la prospection et l’état du marché, cette phase peut avoir une durée extrêmement variable comprise entre 2 à 6 mois.

La signature du compromis de vente

Maintenant, quand le bien souhaité a été trouvé après plusieurs visites, il faut entrer en négociation avec le propriétaire. L’objectif sera d’en tirer un prix raisonnable en fonction du bien et du marché. Une fois que la négociation aboutie à un terrain d’entente, la sollicitation d’un notaire est obligatoire. Lui seul peut rédiger l’avant contrat, soit le compromis de vente, en insérant les conditions préalablement définies. Après signature, l’acheteur dispose d’un délai de 10 jours pour se rétracter. Au-delà de cette période, une pénalité de 10% du prix du bien peut être due au propriétaire. Généralement, il faut compter environ un mois entre les négociations, le RDV chez le notaire et la fin du délai de rétractation.

Le plan de financement

Après avoir établi un accord, il reste une étape qui peut s’avérer périlleuse pouvant s’étaler sur 2 à 5 mois. Pour financer l’achat de son bien immobilier, il est souvent nécessaire de recourir au crédit immobilier auprès d’un établissement bancaire. Selon le cas et les exigences du prêteur et de l’emprunteur, les négociations peuvent prendre du temps. Plus le profil sera idéal, plus l’emprunteur pourra obtenir des conditions de crédit avantageuses. Une fois l’accord trouvé entre les deux parties prenantes, le dossier est analysé dans l’attente d’être définitivement validé. Lorsque c’est le cas, la banque peut procéder au déblocage des fonds.

La signature finale

Pour finir, le notaire va effectuer le virement sur le compte du propriétaire. Celui-ci et l’acheteur vont alors signer le contrat de vente définitif. À cela, suit la remise des clés au nouveau propriétaire des lieux. Cette étape n’est pas longue puisque la signature intervient généralement quelques jours après le déblocage des fonds, lors d’un dernier RDV.

De ce fait, entre le début et la finalisation des démarches, l’acquisition d’un bien ancien peut prendre en moyenne jusqu’à 1 an, voire plus. Un intervalle modulable en fonction de certains cas particuliers.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Infographie : Quels sont les délais d’acquisition d’un bien ancien ?
Laissez-nous votre avis

Publié dans Blog fonctionnaire.