Immobilier : le passage de locataire à propriétaire

etude immobilier

Selon une récente étude, près d’un français sur deux envisage de réaliser un projet immobilier durant l’année 2018. En effet, le passage de locataire à propriétaire est un souhait que de partagent de nombreuses personnes, notamment les plus jeunes. De plus en plus nombreux, l’immobilier reste une des préoccupations principales des français.

Des projets immobilier pour 2018

Selon une étude récemment publiée, 40% des français souhaitent réaliser un projet immobilier au cours de l’année 2018. Ces projets sont souvent récurrents : changement de logement, investissement locatif, accession à la propriété. Pouvant faire l’objet d’un financement immobilier, ces projets permettent pour la plupart de devenir propriétaire de son logement principal. Avec presque un français sur deux, l’immobilier est une préoccupation que partagent de nombreuses personnes.

Des locataires souhaitant devenir propriétaire

Parmi les personnes souhaitant réaliser un projet immobilier durant l’année 2018, 56% d’entre eux sont locataires et souhaitent devenir propriétaire de leur résidence principale. Ce chiffre est en augmentation de 10% par rapport à l’année précédente et démontre une réelle envie des français à être propriétaire de leurs logements, particulièrement les jeunes de moins de 35 ans représentant 57% des locataires.

Néanmoins, les jeunes ménages entre 25 et 34 ans se sentent aussi concernés par l’investissement locatif. En effet, 17% des moins de 35 ans souhaitent investir dans un bien immobilier dans le but de le mettre en location. Ce chiffre est également en augmentation de 10% par rapport à l’année précédente (7% en 2017 souhaitaient investir dans un bien locatif).

Disparité entre provinciaux et franciliens

Un des points marquant de l’étude est la disparité des projets immobiliers entre les provinciaux et les franciliens. En effet, les franciliens sont plus enclins à poursuivre l’investissement locatif que les provinciaux de manière générale (17% pour les franciliens, 12% pour les provinciaux). Cet écart peut s’expliquer par la différence des prix immobilier en région parisienne et ceux pratiqués en province, rendant plus difficile l’accès à la propriété et favorisant l’investissement locatif.

De ce fait, il est plus difficile de devenir propriétaire en région parisienne, les prix étant généralement plus élevés qu’un bien identique en province.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Immobilier : le passage de locataire à propriétaire
5 (100%) 4 votes

Publié dans Blog.