Difficultés d’accès au crédit pour les seniors : la faute du numérique ?

Difficultés d'accès au crédit pour les seniors

Les personnes âgées représentent la tranche de la population la plus négativement touchée par les évolutions digitales de ces dix dernières années. Alors qu’elles subissent déjà des restrictions d’accès au crédit de la part des organismes bancaires, elles doivent en plus se battre contre une exclusion numérique qui leur bloque l’accès aux nouvelles solutions de crédit en ligne.

Les seniors, une population très peu digitalisée

Le niveau d’équipement numérique diminue à mesure que l’on avance dans la courbe des âges. Les personnes de plus de 70 ans ne sont équipées de smartphone qu’à 31% tandis que les 60-69 ans sont 54% à en être équipées. On observe la même décroissance avec le niveau d’utilisation d’internet : 53% des plus de 70 ans ont accès à Internet quand 81% des 60-69 ans sont connectées. Evidemment, ce faible niveau d’usage se reflète dans l’utilisation d’internet pour effectuer des démarches administratives : seuls 30% des plus de 70 ans sont concernés.

Les seniors déclarent se sentir moins compétents pour utiliser les équipements numériques, même si cette tendance a ralenti ces quatre dernières années. L’écart entre les moins de 75 ans et les plus de 75 ans en ce qui concerne la réalisation de démarches bancaires en ligne est significatif : 31% se connectent au site internet de leur banque, pour les premiers, contre 55% pour les seconds. Les personnes les plus âgées ont tendance à préférer le contact humain et utilisent d’autres canaux pour effectuer leurs démarches (téléphone ou rendez-vous en agence).

Un accès au crédit difficile

Il est difficile pour les personnes de plus de 70 ans d’obtenir un crédit, ou du moins d’obtenir un crédit à un coût modéré, les assurances emprunteurs étant beaucoup plus onéreuses au-delà d’un certain âge pour compenser le risque accru de décès ou de problème de santé pouvant nuire au remboursement du crédit. En théorie, les personnes de plus de 70 ans sont les moins demandeuses de crédit, les investissements immobiliers ou d’équipement ayant souvent déjà été réalisés.

Cependant, de nouvelles dépenses sont apparues : l’obligation de réaliser de nouveaux travaux d’aménagement ou de mises aux normes du logement, par exemple, qui concerne 11% des plus de 75 ans. Les seniors dépensent également plus d’argent pour leurs frais de santé et d’assurances santé (8% des dépenses contre 4,5% pour les autres tranches d’âge). Et à cela s’ajoute la baisse des retraites que tous les seniors n’ont pas nécessairement pu anticiper au moment opportun et qui fait baisser leur pouvoir d’achat. Il apparaît donc tout à fait justifier que les seniors souscrivent des crédits, au même titre que les plus jeunes. Mais leur accès au crédit est bien souvent restreint, à cause de cette faible utilisation des outils numériques.

En effet, l’utilisation du numérique présente plusieurs avantages : faciliter la comparaison des offres entre les différents organismes bancaires et assurances, obtenir des tarifs plus intéressants grâce à certaines banques en ligne dont les tarifs sont généralement plus bas que ceux des banques traditionnelles, assurer un suivi de ses comptes bancaires en direct et à n’importe quel moment.

Les seniors sont donc beaucoup plus dépendants des organismes classiques et moins au courant des alternatives en ligne qui leur permettraient d’emprunter à des taux moins prohibitifs et  de gérer plus efficacement leur budget.

Fort heureusement, des actions d’accompagnement ont été mises en place par plusieurs plateformes et organismes (dont Emmaus Connect, par exemple) afin de favoriser l’accès au numérique, de fournir des équipements à moindre coût et d’initier les néophytes grâce à des ateliers de formation.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Difficultés d’accès au crédit pour les seniors : la faute du numérique ?
Laissez-nous votre avis

Publié dans Blog fonctionnaire.