Les taux des crédits immobiliers sont en recul

Crédit : les mensualités sont de plus en plus importantes

Selon une récente étude, les mensualités des prêts immobiliers ont progressé dans la quasi-totalité des villes, notamment dans les grandes métropoles où la hausse avoisine les 10 %.

Le pouvoir d’achat immobilier continue de baisser

Malgré son dynamisme, le marché immobilier actuel est marqué par la hausse conjointe des taux d’intérêt des financements à l’habitat et par la progression continue des prix du mètre carré. Ce cocktail a pour principale conséquence la baisse du pouvoir d’achat immobilier. C’est ce que révèlent les récents baromètres des prêteurs, des intermédiaires bancaires et des professionnels de l’immobilier.

Certes, la hausse continue des taux depuis plusieurs mois n’a pas trop impacté le marché immobilier ni la solvabilité des acheteurs, mais force est de constater que devenir propriétaire revient de plus en plus cher et ce quelle que soit la ville.

Dans la capitale, cette inflation immobilière concerne toute la région Parisienne, mais elle varie entre 2,5 % et 4,3 % selon les départements. La hausse des prix est constatée également dans toutes les agglomérations, mais force est de remarquer qu’elle est plus marquée dans les grandes métropoles.

Les mensualités de crédits ont aussi progressé partout

Selon certains réseaux d’intermédiaire bancaire, les emprunteurs immobiliers ont vu leurs mensualités de prêt à l’habitat progresser entre janvier et juin 2017. Comme la hausse des prix du mètre carré, celle des mensualités de prêt concerne aussi toutes les régions, mais varie selon les villes.

En fait, même si les récentes statistiques montrent que les taux restent largement favorables à l’achat d’un bien immobilier ou au rachat de crédit immobilier, la mensualité moyenne d’un crédit immobilier a considérablement augmenté depuis le début de l’année.

Depuis janvier 2017, les mensualités ont progressé de près de 10 % à Paris, elles grimpent de près de 9 % à Bordeaux et progressent de 1 à 1,5 % à Lille, Montpellier ou encore Toulouse. Pour les spécialistes, la principale cause de l’augmentation des mensualités est la hausse des prix, très loin devant la progression des taux d’intérêt.

Par ailleurs, malgré la hausse « homogène » du coût du financement à l’habitat, les chiffres montrent aussi que les opérations de rachat de crédit restent avantageuses dans la quasi-totalité des agglomérations, particulièrement les grandes villes. Cependant, il est toujours possible de prétendre aux conditions de financement des grandes villes en sollicitant les services d’un intermédiaire bancaire.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Crédit : les mensualités sont de plus en plus importantes
5 (100%) 2 votes

Publié dans Blog.