Crédits et surendettement : des solutions pour rester dans le vert

Rachat de crédits immobilier et consommation

Le nombre de dossiers de surendettement déposés à la Banque de France a baissé de 22% entre l’année 2014 et l’année 2017. Cette évolution est principalement due aux taux d’intérêt en constante diminution et aux mesures prises ces dernières années par le gouvernement pour mieux encadrer les organismes de crédit.

Une situation globale en nette progression

Les dettes financières représentent 75% de l’endettement global des ménages en situation de surendettement. Elles sont réparties entre des dettes à la consommation et des dettes immobilières. Les dettes à la consommation sont en chute depuis six ans en raison de la baisse du nombre de crédits à la consommation contractés par chaque ménage.

Les mesures prises par les gouvernements successifs avec la loi Lagarde en 2010, qui réforme les crédits à la consommation renouvelables, puis la loi Hamon en 2014, qui a renforcé la législation sur les offres de prêts à la consommation, ont aidé à assainir l’endettement global des ménages sur cette typologie de dette. Les dettes immobilières, elles, sont plus difficiles à réduire et pèsent désormais 36% de l’endettement global d’un foyer en 2017 (+10 points depuis 2012).

Des profils relativement homogènes

Selon une étude de la Banque de France, les personnes en situation de surendettement sont au chômage dans 27% des cas, sont sans conjoint ou séparées dans 64% des cas, et sont locataires dans 75,8% des cas. 50% des ménages endettés n’ont aucune capacité de remboursement et ont un patrimoine brut inférieur à 2000€. Enfin, la moyenne des dettes immobilières de ces ménages est de 108 094€.

Les personnes surendettées sont donc le plus souvent seules pour faire face aux difficultés et sans aucune flexibilité financière.

Des solutions pour anticiper une situation de surendettement

Pour diminuer leur endettement et le ramener à un niveau acceptable, les ménages sont de plus en plus nombreux à solliciter des organismes de rachat de crédit. Regrouper plusieurs crédits en un va, certes, prolonger la durée de remboursement et augmenter le coût global mais cela permettra de n’avoir plus qu’une seule mensualité réduite.

Cette opération bancaire peut permettre de limiter  le niveau d’endettement et de rembourser à son rythme. Selon les cas, certains ménages peuvent même profiter de la baisse des taux de crédits immobiliers et réaliser une belle opération.

Si les organismes de rachat de crédit peuvent aider à améliorer la santé financière des ménages, il est tout de même nécessaire de ne pas les consulter en tout dernier recours. Une fois fiché auprès de la Banque de France, un particulier ne peut plus faire appel à un organisme de regroupement de crédit. L’anticipation reste donc primordiale.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Crédits et surendettement : des solutions pour rester dans le vert
Laissez-nous votre avis

Publié dans Questions sur le rachat de crédits.