Faible rendement des assurances-vie : les souscripteurs prennent plus de risques

Faible rendement des assurances-vie : les souscripteurs prennent plus de risques

Depuis la baisse incontestable des taux d’intérêt en France et partout en Europe, la rentabilité des assurances-vie s’est dégradée. Cette tendance à la baisse devrait se prolonger jusqu’en 2020 si le niveau des barèmes ne se redresse pas.

Des rendements inquiétants pour les assureurs-vie

La situation ne plaît pas aux particuliers ayant souscrit ce contrat d’épargne puisque la chute des taux a engendré une baisse des gains. Les français ont désormais tendance à préférer d’autres produits d’épargne davantage sécurisés et défiscalisés comme les livrets bancaires.

Les fonds en euros ne sont plus aussi intéressants qu’avant et garantissent de moins en moins de profits pour les souscripteurs. L’adoption définitive de la loi Sapin 2 n’a pas rassuré les épargnants puisqu’en cas de crise dans l’Hexagone, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) aurait la possibilité de restreindre les retraits.

Cette loi a pour objectif d’éviter les éventuels retraits massifs dans le cas où les taux venaient à augmenter considérablement. Les investisseurs ne pourraient donc pas profiter de cette hausse pour faire fructifier leur capital dans d’autres contrats d’épargne non réglementés.

Les banquiers incitent leurs clients à prendre plus de risques financiers

Les assureurs vont être invités à réduire les rendements des assurances-vie en 2017 à cause de la concurrence accrue entre les établissements financiers et les taux plancher. Ils doivent désormais trouver des solutions pour que leurs clients ne récupèrent pas leurs investissements dans le but de les placer ailleurs.

Pour cela, les banquiers invitent fortement leurs clients à placer leurs liquidités dans des fonds beaucoup plus risqués et dont le capital n’est pas garanti : les unités de comptes. Ce placement est réputé pour être plus rémunérateur que les autres.

Cependant, il peut évoluer à la hausse comme à la baisse selon les fluctuations des marchés financiers. C’est la raison pour laquelle ce type de placement est considéré comme risqué : il est possible de perdre le montant total investi.


Je simule gratuitement mon rachat de crédit

Faible rendement des assurances-vie : les souscripteurs prennent plus de risques
Laissez-nous votre avis

Publié dans Blog.